LE RETOUR EN FORCE DU BOB ORIGINAL La mode et culture populaire du chapeau bob

LE BOB CHAPEAU EST AMERICAIN

Le bob a été inventé en juillet 1924 par un certain Robert B. Robert. Cet Américain simple et joyeux, que ses nombreux amis appelaient Marcel, a réussi là où l'industrie chapelière se cassait les dents depuis des années. Les têtes pensantes du chapeau avaient d'abord conçu un couvre-chef rigide en forme de tube, avec un petit rebord. Le haut-de-forme, comme ce produit fut appelé plus tard, se révéla d'un port délicat par vent fort. Son usage déclina rapidement après les grandes tempêtes de 1902. Une voie diamétralement opposée fut alors suivie avec la mise au point d'un chapeau de faible hauteur mais à très large bord. Le sombrero connut un succès immédiat en Amérique centrale. Ailleurs, on retint sa grande vulnérabilité au vent, supérieure encore à celle du haut-de-forme. Le premier pilote d'essai du sombrero fut emporté par une rafale un jour de grain. Une stèle à sa mémoire a été posée par l'industrie chapelière à l'angle nord-est de la place de la République, à Paris. Puis vint Robert B. Robert et ses fulgurances. Commença peu après la distribution de bobs ­ aux couleurs d'un apéritif anisé ­ lors du Tour de France. Au début du XXIe siècle, une boutique de Dinard prit l'initiative de vendre des bobs siglés Barbour au prix exorbitant de 36 euros. On en est là et rien ne dit que ça va aller en s'arrangeant.Le personnage de Bob Denver dans la sitcom du milieu des années 60 «Giligan's Island» arborait un bob kaki tout au long de la série, et le journaliste et auteur américain estimé, Hunter S. Thompson est devenu connu pour bercer régulièrement un chapeau bob en coton blanc.
Les années soixante ont également vu les dames de la sous-culture Mod porter des adaptations du chapeau bob qui présentait des bords beaucoup plus longs et des couronnes allongées pour abriter leurs coiffures bouffantes.
Les années quatre-vingt et quatre-vingt-dix ont vu le bob gagner en popularité grâce aux mouvements culturels du hip-hop aux États-Unis. C’est ainsi que de nombreuses marques de vêtements de sport ont produit des chapeaux BOB afin que des rappeurs célèbres tels que Big Hank de Sugar Hill Gang, LL Cool J et Run DMC défendent les BOBS par des labels tels qu’Adidas et Kangol.
Le sou'wester est l'un des ancêtres les plus récents du bob. Conçu avec un bord plus long à l'arrière, et fabriqué dans un tissu imperméable, il a été nommé en raison des forts vents du sud-ouest, et porté par les pêcheurs travaillant au large de Cape Cod. Amber Butchart, l'auteur de Nautical Chic, assure que les sou'westers "étaient un choix à la mode pendant la folie des cloches des années 20", apparaissant dans Vogue et dans la collection de Jean Patou.
Comme la maille bretonne ou la maille aranaise, le sou'wester montre comment les vêtements de pêcheurs "ont constitué la base de classiques chics... Cet héritage stylistique est toujours présent aujourd'hui."

Pourquoi un tel engouement ? Certainement parce qu’il a l’avantage d’être fonctionnel par temps chaud. Encore appelé chapeau seau, il a une forme pratique et confortable une fois portée sur la tête. Ce couvre-chef doté de large bord permet de faire de l’ombre et d’empêcher les rayons UV d’atteindre le visage et le cou. Super pratique donc pour les petits soldats qui passent beaucoup de temps à jouer dehors !






Je n'ai pas de compte,
je m'inscris

error check_circle
error check_circle remove_red_eye
error check_circle remove_red_eye

J'ai déjà un compte,